13 décembre 2018

Inquiète du coût du ski pour les jeunes, l’UCPA veut réinventer l’accès pour tous à la montagne


À quelques semaines du lancement de saison, l'UCPA qui vient d’inaugurer son village sportif de Valloire, référence en matière de renouvellement générationnel, s’inquiète des menaces qui pèsent sur l’accessibilité de la montagne à tous les publics et en particulier aux jeunes.

Contacts presse

Angèle Roblot

Laëtitia Verdier





Repenser le ski et réinventer la station de demain 



TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE



Témoignage


guillaume Légaut
directeur général de l'Ucpa

Dans un contexte où la fréquentation des sports d’hiver tend à décliner chaque année en France, l’enjeu du renouvellement générationnel est reconnu par tous les acteurs de la montagne. Victime de son coût, du fort déclin des classes de neige et de la concurrence d’autres activités, la pratique du ski recule chez les jeunes. Aujourd’hui il y a des stations et des acteurs de la montagne, dont notre association, qui ont pris conscience des risques et s’engagent à lever les barrières économiques, à inventer de nouveaux services et à revaloriser une pratique conviviale et humaine de la montagne. Il y a urgence à reconquérir les jeunes et à réenchanter la montagne », alerte Guillaume Légaut, directeur général de l’UCPA.






Les acteurs des stations s’accordent unanimement pour dire que la montagne attire moins les jeunes. En 20 ans, de 1995 à 2015, les jeunes âgés de 9 à 25 ans présents sur les pistes sont passés de 20% à 14%. L’étude menée en 2018 par l’agence Poprock “Demain, tous dehors?”, révèle que plus d’un jeune sur deux n’est jamais allé au ski, ou seulement une fois pendant l’enfance. Depuis sa création, l’UCPA a rendu les sports de montagne accessibles à des millions de jeunes. En collaboration avec les acteurs locaux, les équipes UCPA agissent pour favoriser le départ des jeunes tous les hivers et leur proposer un apprentissage et une expérience de la glisse attractifs et renouvelés. Actrice incontestée du renouvellement générationnel, 60% de ceux qui partent à la montagne avec l’UCPA ont moins de 30 ans.

Toujours selon la même étude, 38% des jeunes ne partent pas aux sports d’hiver à cause du tarif trop élevé. Malgré l’augmentation du tarif des forfaits remontées mécaniques dans les Alpes, l’UCPA, association à but non lucratif reconnue d’utilité sociale, continue de proposer un concept de vacances sportives où tout est compris à des prix inférieurs à ceux du marché (de  20 à 30%) : hébergement, restauration, encadrement sportif, après-ski convivial, matériel spécifique et forfait remontées mécaniques. Par exemple, un jeune âgé entre 18 et 25 ans peut partir pratiquer du ski ou du snowboard une semaine à partir de 499 euros. Chaque hiver, ils sont près de 4 500 jeunes à en bénéficier. De même, les scolaires peuvent partir en classe de neige à partir de 300 euros.




Table ronde "Tous au ski ? Inventer la station de demain"


A l'occasion de l'inauguration du village sportif UCPA de Valloire, jeudi 13 décembre 2018, l'UCPA a convié de nombreux acteurs des stations alpines françaises à débattre autour des principaux enjeux liés au développement du ski en France à partir d'échanges d'expériences, de réflexions prospectives et de données d'études. 

Avec la participation de :

Michel Bouvard, membre honoraire du Parlement, vice président du conseil départemental de la Savoie

Alain Christnacht, président du groupe associatif UCPA

Lionel Flasseur, directeur général d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Anne Gallienne, co-fondatrice de l'agence Poprock

Christian Grange, conseiller départemental de la Savoie

Laurent Vanat, expert international du marché du ski


Voici le dossier de presse de la table ronde :


télécharger le dossier de presse



Articles liés




Institutionnel

La montagne peut-elle encore séduire les jeunes ?


institutionnel

L'UCPA a inauguré son nouveau village sportif de Valloire